Rachat de crédit, l’importance de la comparaison

rachat de creditUne opération de regroupement de prêts personnels, un regroupement de dettes ou encore une restructuration de prêts, trois dénominations pour une même volonté d’action à savoir regrouper tous vos crédits à un taux unique. Il faut toutefois bien comparer les offres avant de vous engager.

Situez votre avantage

Le rachat de vos dettes à vos différents créditeurs occasionne un coût à l’organisme de rachat, celui-ci se répercute de façon disparate sur votre nouveau crédit toutefois ce coût fluctue d’une situation à l’autre.

À l’occasion de ce regroupement, vous ne réalisez pas d’économies, mais envisagez de simplifier votre quotidien en retrouvant du pouvoir d’achat grâce à des mensualités de remboursement plus avantageuses. Prendre certaines précautions est indispensable pour éviter les pièges d’organismes malveillants au travers d’offres attractives qui se révèlent très préjudiciables pour le souscripteur mal aguerri.

Une analyse simple du rachat de crédits

Dans un premier temps, il est capital d’effectuer une simulation pour trouver un rachat de crédit au meilleur taux et de ne jamais fournir de documents originaux afin de vous simplifier les démarches d’une possible rétractation, en effet certains organismes n’hésiteront pas à entraver une démarche qui leur est défavorable.

Il existe de nombreuses stratégies visant à tirer profit de l’état de crise de l’intéressé. Si vous n’êtes pas, en mesure de comprendre l’intégralité du contrat, contactez le courtier pour une explication. Vérifiez chaque détail comme les honoraires du courtier, le taux, la durée, le coût total avec et hors assurance et le montant des mensualités. N’oubliez pas que le regroupement de prêts a pour intérêt d’assainir votre budget et non pas créer plus de dettes.

Selon le degré d’endettement, la situation personnelle et professionnelle, l’existence d’un crédit immobilier dans la dette à restructurer et autres critères en relation, le taux proposé sera plus ou moins élevé. Une contre-offre plus séduisante devra attirer votre attention, car il s’agit dans bien des cas d’un « taux d’appel » et non d’une réelle opportunité.

Face à du démarchage agressif ou des appels réitérée la création d’un sentiment d’urgence peut induire l’acceptation d’une proposition non conforme au besoin réel. Un taux bas valable uniquement pendant quelques jours ne doit pas être un unique motif de décision.